GUIDE PRATIQUE3

De 1792 à 1803
 
Cette période atteinte, l’exercice devient un peu plus difficile.

En 1792, la tenue de l’état civil fut retirée aux Curés des paroisses et transférée aux Maires ou à leurs adjoints, tous bons patriotes, pas toujours fins lettrés. Les débuts sont un peu pagailleux, folkloriques parfois; en l’An IX commencent les formulaires imprimés.

Progressivement la SAGA rassemble et ordonne ces actes en registres par commune ; et ses bénévoles rédigent au passage une table alphabétique. Voir la rubrique .

En l’absence de registres la seule solution est de consulter en Mairie ou aux Archives à Privas.
 

Jacques BERGON

GUIDE PRATIQUE 2

Au XIX ° siècle, après 1803
 
Les tables décennales de l’Etat-Civil
Créées par Napoléon 1er, elles donnent pour chaque décennie, l’inventaire alphabétique des naissances, mariages, décès dans chaque Commune à partir de 1803.
En Ardèche elles sont disponibles par Internet sur le site des Archives Départementales , et bien entendu consultables en mairies.
Très facile quand on connaît le lieu d’un acte, surtout si la commune est petite ou moyenne; plus aléatoire quand on cherche l’acte et le lieu.
La SAGA a commencé la rédaction de tables alphabétiques générales par commune qui seront plus faciles à consulter.
Quelques sites de particuliers comme celui de Marilyn BLANC s’y sont également attachés.
Une fois la date trouvée, demander l’acte en Mairie (voir ci-dessus) ou se rendre aux AD 07.
Les AD 07 mettent en ligne l’Etat-Civil du XIX° siècle. Pour le moment la période 1863-1902 est complète pour toutes les communes. La période 1852-1863 est en cours.
Même site que pour les tables décennales.
Si vous êtes bloqué, une question précise sur le forum RECHERCHES de ce site vous aidera souvent..
 

Jacques BERGON

GUIDE PRATIQUE 1

Les temps modernes récents
 
D’abord rassembler toutes les archives familiales
Actes de mariages, de naissances, de décès,
Livrets de famille des parents, grands-parents etc...
Actes notariés, contrats de mariage, partages, successions et autres.
Correspondances, photographies.
Ensuite dès que possible
Questionner parents, grands parents, vieux cousins, vieux voisins, même pas ou peu connus, la généalogie ouvre aisément les portes et délie les langues.
Et surtout tout noter, quand un ancien s’en va, c’est une mémoire fermée à jamais.
Interroger si besoin les Mairies
Mais attention celles-ci ne peuvent diffuser des actes de moins de 100 ans, sauf filiation prouvée. Par correspondance, faire des demandes précises, joindre une enveloppe timbrée avec l’adresse de retour.
 

 

Top  

SAGA - Route de Privas - 07210 CHOMERAC
Tél : 04 75 64 84 13 - Mail : saga3@wanadoo.fr
Infos de la C.N.I.L. concernant l'utilisation des données nominatives

ExpoActes version 3.2.2-prod (© 2005-2015, ADSoft)